Les médias se déchainent, Hollande un vrai président, capable de grande décision etc....La réalité ce n'est pas parceque vous entrez en guerre que vous êtes énergique et volontaire.

Nous pouvons analyser la situation différemment, la situation en France est critique, des projets de loi sont en discussion au parlement et ne rencontrent par forcémment un consensus aussi net que le gouvernement le souhaiterait, conséquence les médias encense le président et ils ne parlent plus que des otages et du Mali.

L'interprétation dans ce cas est plus proche de l'écran de fumée. La situation économique ne s'améliore pas notre ministre du redressement est extrêmement indulgent avec Renault après avoir été destructeur pour Peugeot, je répète ce que je dis depuis le début de ce quinquennat, il est absolument nécessaire que tous les membres du parti socialiste fassent un stage en entreprisse pour en connaître le fonctionnement. Notre ministre est très certainement de bonne volonté mais il est prisonnier de certain dogme comme anti mondialisation, mais l'anti mondialisation ne se décide pas dans un bureau ministériel.

De plus les allemands sont très inquiets du manque d'entrain de la France à mettre en place des réformes et du manque de réponse à leurs propositions visant à intégrer une direction économique et politique, qui est une nécessité après l'Euro pour que l'Europe fonctionne.

Alors retirons vite cette écran de fumée et essayons de faire preuve de pragmatisme pour sauver l'économie française, mais les médias n'ont pas encore compris qu'ils devaient adapter leur discours à une réalité qu'ils se refusent de voir.

En conclusion, le gouvernement n'est pas mieux qu'il n'était et la situation économique française ne change pas, elle devrait se compliquer car la guerre au Mali coutera cher. (à l'époque de la guerre en Lybie, le budget militaire avait explosé)