Les experts de Goldman &Sacks viennent de publier quelques conseils notemment à la France, vos salaires sont trop élevés, diminuez d'un tiers pour retrouver une certaine compétitivité, bien entendu ce conseil est indicatif il n'est pas nécessaire de le prendre au pied de la lettre, et notre gouvernement ne le suivra certainement pas....

Un autre fait intéressant en Angleterre le cout des charges salariales est de 29,3% avec une flexibilité qui permet plus facilement d'ajuster les effectifs en fonction des besoin de l'entreprise....

En comparaison en France ces mêmes charges représentent 45%.

La moyenne salaire plus élevée, pas de flexibilité, des charges plus élevées et nous ne comprenons pas la raideur de notre système, et nous nous accrochons à notre système social, mais ce même système social peut être amené à disparaître s'il n'y a plus d'emploi suffisant pour que nos cotisations permettent de le financer.

Aujourd'hui nous avons eu 540 000 création d'entreprises en 2012, mais la réalité c'est 300 000 auto entreprises, comme par hasard les charges des auto entrepreneurs sont plus faibles que dans une entreprise "normale", les créateurs veulent bien travailler mais ils veulent aussi pouvoir gagner un petit peu pour eux et non simplement pour payer des charges.

De plus le discours et les faits montrent aujourd'hui qu'aucun support n'est donné aux PME, au contraire nos gouvernants les montrent du doigt en laissant entendre que ce sont des nantis, ils viennent d'augmenter le montant de leur charge sociale, sans se rendre compte que ces dirigeants de PME sont souvent au SMIG, que même dans de nombreux cas ils gagnent moins que leurs salariés malgré le nombre d'heures qu'ils font et qui représentent la seule possibilité de survie de leur entreprise, qu'ils ne pourront pas bénéficier du pacte de compétitivité car ils ne font pas ou trop peu de bénéfices.

Je me demande à quel moment notre gouvernement prendra en compte cette réalité économique qui pourrait rendre confiance aux acteurs réels de l'économie, et comptez sur eux pour essayer de redynamiser notre économie malade.