La situation actuelle ne me surprend pas, les écologistes faux alliés du parti socialiste, le tienne sous surveillance en vertu de l'accord passé par Martine Aubry avant les élections présidentielles.

Le paradoxe de cette situation est, nous avons des écologistes qui représentent 2% de l'électorat, qui parlent de tout mais peu d'écologie, qui s'allient ponctuellement avec l'extrême gauche qui semble mieux leur convenir que la philosophie du parti socialiste, alors que les Français sont majoritairement conscient du problème écologique et prets à soutenir une politique écologique réaliste.

La démission de Noel Mamère, est passé inaperçu à cause de la fausse polémique de Duflot/Valls, et pourtant cette action est le symbole de leur inexistance politique, en effet, après l'affaire Nicolas Hulot, on s'aperçoit que les personnalités ayant un peu de réflexion quitte le parti. De façon unanime elles mettent en cause l'organisation et les clans, et surtout le manque de vision écologique dans leur politique.

Ce parti veut donner l'impression d'être très représentatif, alors qu'il ne l'est pas, nous devrions vérifié l'intéret qu'il suscite en France à l'occasion des Européennes 2014, ils avaient fait leur meilleur score lors du précédent scrutin 17%.

Pour ma part je ne voterais surement pas pour un parti qui vise la récession de la France, et l'application d'une politique collectiviste, avec une négation de tous progrès social et économique. Et pourtant je suis attentif à tout progrès dans la gestion écologique de notre planète.