Tout le monde sait que ces radars sont en partie inutiles, coutent un maximum: entretien et installation,  enrichissent un consortium privé, et font rentré des impots via les contraventions.


Ils créent aussi des désespérances chez certains professionels de la route qui se retrouvent sans permis et obligé de rouler sans permis ou de s'arrêter de travailler, de bonnes âmes vous diront ils n'avaient quà faire attention, ce sont ceux-la qui prendront partis de protéger les sans papiers, les expulsés etc... mais les gens qui participent aux développement du pays et qui se retrouvent en difficulté à cause de petites infractions mineures oui ceux là mériteraient d'être expulsés.


La courbe de réduction des accidents ne descend pas plus vite depuis qu'ils sont installés, cela est démontré par les statistiques, dans le discours officiel il ne faut surtout pas prendre en compte l'augmentation du cout des carburants qui est aussi un facteur dissuasif de la vitesse, les mémorisateurs de vitesse installés sur la plupart des véhicules et qui permettent de garder une vitesse constante avec moins de fatigue nerveuse, bref une multitude de données dont personnes ne parlent mais qui contribuent à cette diminution de la vitesse.

Si vous avez été pris en excès de vitesse rappelez vous où et comment, vous verrez la plupart du temps à cause d'une diminution de la vitesse mal signalé, sur une autoroute ou une 4 voies et qui vous amène à la faute, et cela pour 90% des excès constatés.


En conséquence, les radars représentent un symbole de la pression fiscale et c'est dans cet esprit qu'ils sont détériorés.
Les Français en ont marre d'être pressurés par les administrations et de ne pouvoir le faire savoir. Ils voudraient un peu plus d'humanité dans ces décisions, cela leur est refusé et le pouvoir va au-dela en confiant les recours pour contravention au Conseil d'Etat, car il estime que gérer ces contraventions au tribunnal de police coutent et embouteille cette administration....


Aujourd'hui ces mouvements symbolisent tous ces ras le bol, et ce serait une grave erreur de ne pas essayer de comprendre cette situation.


En France, c'est toujours la même chose une pression de plus en plus importante qui entraine une réaction extrême, alors que dans d'autre pays le pouvoir de la discussion et du compromis trouve des solutions, mais nous souffrons d'un pouvoir trop centralisé et en déconnexion complète avec la population.Comme je l'ai déja écrit supprimons les départements et les communes, renforçons le pouvoir régionale et les intercommunalités de façon à rétablir la connexion entre la population et l'Etat.

Solution trop simple et contraire aux intérets des parasytres qui vivent des impots de la République....alors.....