ce que je ne comprends toujours pas c'est la position de la plupart des médias qui occultent cette chute vertigineuse dans les sondages,

en effet ils devraient relire leur papier à l'époque ou Nicolas S. était au plus bas dans les sondages et ou les médias nous expliquaient de long en large, ce rejet de l'homme par les français, cette politique incompréhensible, ces actions trop rapides etc...


Mais à cette époque nous étions déjà en crise et la réactivité de notre président à éviter la catastrophe et cette réactivité avait été saluée en dehors de la France par les politiques et la plupart des médias.

mais en France nos médias n'avaient aucune indulgence ou compréhension de la situation, ils ont continuellement pratiquer la critique à son égard et aujourd'hui ils continuent à le critiquer même s'il ne dit plus rien....

Alors qu'en est il pour notre nouveau président....silence radio pas de critique ou très légère,  de l'indulgence pour ses contradictions, pour son absence de compréhension de la situation, et surtout pas de commentaires trop négatifs sur cette inefficacité chronique. Dans les autres pays les critiques se pratiquent à voix basse, et les interrogations sur les objectifs de notre président se font de façon de plus en plus précises, car l'incompréhension est totale.


Cela accentue le divorce entre les français et les médias, car messieurs medames des médias vous ne nous la jouerez pas une 2eme fois nous avons compris votre parti pris et nous n'acceptons plus vos théories fumeuses, aujourd'hui il est temps de commencer à faire correctement et honnêtement votre travail, mais cela va être compliqué car vous allez devoir faire votre autocritique.