Moi Président, une belle phrase comme nous en avons l'habitude depuis presque 2 ans mais cela ne suffit pas à prendre les bonnes décisions.


Aujourd'hui nous voyons que les seules décisions qui ont été prises concernent des réformes sociétales qui provoquent des divisions dans la société française, des réformes qui visent à modifier la structure philosophique de notre société.


Mais que demande t on à un gouvernement de gérer la France au quotidien avec une vision d'avenir, et là Zéro sur toute la ligne, et sans l'appui de médias acquient à la politique de gauche, nous aurions des réactions plus radicales des syndicats.


Mais attention, les mouvements qui se mettent en route deviennent spontané et échappent à un encadrement structuré ce qui peut amené des débordements incontrôlés, et ce n'est pas en arrêtant 220 manifestants Dimanche que le gouvernement canalisera la grogne en France.

Les médias par leur petite couverture de l'évènement exacerbent les esprits, et les mouvements disparatres devraient se réunir à nouveau avec une radicalisation plus importante....de là à ce que la situation échappe à ce gouvernement, il n'y a qu'un pas...et cela peu aller très vite.

En effet, le ras le bol n'est pas que fiscal, chomage, limitation des libertés, extension des controles, laxisme judiciaire, déconnexion des élus avec la réalité, composent les ingrédients qui peuvent générer et fédérer un mouvement qui peut devenir rapidement incontrolable.